J’ai découvert qu’on pouvait utiliser le kéfir de fruit pour faire « cailler » les végétaux grâce au blog Gourmandises de kéfir et kombucha. Ni une, ni deux, j’ai testé ça avec du lait de soja. Ma première tentative, de petits fromages affinés façon chèvre, a été désastreuse, mais j’ai réessayé ensuite pour faire un fromage à tartiner. Je suis très fan du « Sojami » Ail et fines herbes, mais il contient de l’huile d’olive, ce qui ne correspond pas à l’alimentation WFPB que j’essaie de suivre (et c’est, en plus, un produit industriel suremballé, ce qui n’arrange rien).

Je me suis donc dit que je pouvais essayer d’en faire un ersatz maison… et quel succès !

La recette prends 3 jours mais il y en a pour moins de 5 mn par jour de boulot !! Si vous avez du kéfir de fruit qui se multiplie à outrance, n’hésitez pas !

Si vous ne connaissez pas le kéfir, je vous invite à lire sa présentation sur le blog Ni cru ni cuit. Notez bien que le kéfir ne s’achète pas, il se donne. Faites un tour dans votre magasin bio, il y aura surement quelque part la petite annonce de quelqu’un qui a des grains à donner ! Il y a aussi des groupes facebook dédiés au don de grains !

 

Pour un pot de 200g environ :

1 litre de lait de soja
20 g de graines de kéfir de fruit
1 c. à café de fleur de sel
1 c. à café d’ail en poudre
quelques tour de moulin de poivre
1 belle poignée d’herbe fraîches hachées (ici du persil)

 

1e jour :
Mélangez le lait de soja et le kéfir dans un grand récipient hermétique. Remuez-le à chaque fois que vous passez à côté.

2e jour :
Au bout de 24h, le lait devrait avoir légèrement épaissi. Filtrez alors pour retirer les graines de kéfir et versez à nouveau le lait dans votre récipient. Fermez et laissez reposer, sans remuer cette fois. Petit à petit, le caillé va se séparer du petit lait et en moins de 24h vous devriez avoir une masse de caillé assez compacte sur le dessus.

3e jour :
Une fois que votre caillé est bien séparé, prélevez-le délicatement et mettez le à égoutter dans une passoire recouverte d’une étamine (ou d’un coton fin). Laissez égoutter toute la nuit.

4e jour :
Pressez à la main pour extraire les dernières gouttes, puis transvasez le caillé dans un bol. Ajoutez le reste des ingrédients, mélangez bien, goûtez et rectifiez l’assaisonnement à votre goût. Conservez au frigo dans un récipient hermétique.

 


Avec une belle tranche de pain au levain maison, c’est magique !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Written by agnesm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

êtes-vous un robot ?!! *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.