soba

(Soba au tororo au sommet du Mont Takao… en vrai, on voyait le Mont Fuji au dessus de la tasse de thé)

 

Je rentre de deux semaines au Japon, des vacances bien méritées (?!) dans mon pays d’adoption…

J’ai habité 5 ans au Japon mais à l’époque, il faut le dire, je n’étais pas du tout végétarienne (et encore moins vegan). Depuis ma transition j’y suis retournée 3 fois : une fois pour le boulot (un voyage express de 48 heures) une fois en honeymoon (l’année dernière) et cette fois.

Cette fois, je voulais vraiment essayer de rester végé tout le séjour. Il m’arrive de faire des écarts sous la contrainte (au travail notamment) mais je digère de moins en moins bien ces écarts. Le problème au Japon, c’est qu’on est dans le domaine du tout ou rien : 100% omni ou 100% végé, pas de juste milieu qui contente notre « couple mixte ».

Côté omni, j’ai mangé dans des izakayas (bar à tapas japonais) où il y a toujours un peu de bouillon de bonite (dashi) qui traine dans les plats, j’ai même mangé des ramen aux légumes (la soupe avait clairement vu passer un bout d’animal). Dans les izakayas la solution végé est souvent limitée (légumes marinés, edamame, tofu frais ou frit et fritures de légumes) mais elle demande une bonne maitrise du japonais pour comprendre que dans cette belle salade, les petits trucs blancs ce sont des micro-poissons (Shirasu, ils en mettent partout en ce moment, ça doit être la mode…) ou qu’il y a du bacon avec le tofu (sinon ce ne serait pas drôle).

 

En revanche, côté végé, il y a des perles. De superbes resto végé/vegan/macrobio/crudi qui valent le détour.

Voici mon top 4 !

(Pourquoi 4 ? parce que techniquement nous n’avons fait que 6 restaurants tout végé pendant le séjour – à mon grand regret- et que deux d’entre eux m’ont laissé un souvenir moyen, si ce n’est négatif… j’y reviendrai plus tard!)

 

n°4 – Rejuve / レジュベ – Quartier de Kagurazaka
http://restaurant-rejuve.net/

Notre promenade du dimanche nous a emmené sur la colline de Kagurazaka et ce resto nous a agréablement surpris. Crudi mais pas que, un menu midi avec 3 plats au choix dont un tout cru que j’avais choisi, grande salade, « pâté » de noix absolument délicieux, crackers cru à l’oignon, salade de chou et thé glacé maison. En dessert nous avons pris la crème brulé au soja, une tuerie.
L’endroit est beau, calme, épuré sans être froid et le soir ils font des dégustations de vin et d’alcools japonais en accord avec les légumes de saison. Va falloir y retourner.
rejuve

 

n°3 Ko-so café / KO-SOカフェ – Quartier de Ebisu
http://ko-so-cafe.jp/

Après un diner plutôt catastrophique dans un restaurant soit disant bio/végé j’avais un peu peur de retenter l’expérience mais nous sommes quand même allé chez Ko-so café entre 2 visites de musée. L’intérieur est moderne, aux antipodes de ce qu’on peut imaginer d’un restaurant bio qui prône l’alimentation vivante, les enzymes et le bio… Et l’assiette est à la hauteur !! Curry aux 18 légumes pour moi, spaghetti aux légumes de printemps pour monsieur et les desserts…. Haaa, ce petit gâteau de pancake, le gâteau « signature » du resto m’a donné des idées, vous le reverrez bientôt…
KOSOCafé

 

n°2 Meu Nota / メウノータ – Quartier de Kôenji
http://meunota.com/top.html

Je suis amoureuse de Kôenji et je suis amoureuse de Meu Nota. Ce petit resto est caché dans une rue perpendiculaire à la galerie couverte de Koênji sud, planqué au deuxième étage entre de nombreux autres restaurants. C’est une cachette qui se mérite et où on voudrait rester des heures ! Pour le midi ils proposent 3 menus : l’assiette végétarienne (que monsieur a prise, elle m’a fait baver…), un curry (que j’ai choisi) et le taco-rice (bol de riz avec plein de légumes…) C’est copieux, savoureux, sans chichi… Je suis vraiment fan !
L’an dernier nous y étions allé le soir. La carte est plus étoffé, et tout est à tomber !

meu nota 1

l’assiette végé

meu nota 2

Mon curry…

n°1 Masumoto / 升本 – Boutique de Shinjuku (magasin Isetan)
https://masumoto.co.jp/shop/cart/?macrobiotic

Mon numéro 1 n’est pas un restaurant. Il s’agit d’une boutique de bento, au sous-sol du grand magasin Isetan découvert grace à l’appli HappyCow. Notre 2e jour au Japon, nous avions 3 heures de train pour rejoindre l’ouest de la région des 5 lacs du Mont Fuji. Nous sommes donc passé prendre des bentos chez Isetan, sachant que je ne trouverai sans doute rien de végé dans un conbini.
Et là. wow.
Les bento de Masumoto de la gamme Wa-sei sont végan/macrobio et sans rire, chaque bouchée était délicieuse ! J’avais de tout, plusieurs sortes de riz, des haricots, du tofu, des légumes marinés, crus, cuits… Un bonheur absolu. J’aurais voulu y manger tous les midis !
En cette saison des cerisiers en fleurs je me verrais bien dans un parc avec ce petit bento !!

masumoto

 

 

et maintenant que vous avez mes bonnes adresses, je vous donne celles que je n’ai vraiment, mais alors vraiment, pas aimées…

Nous sommes allés tester « Deva Deva » dans le quartier de Kichijoji un midi. Le resto est répertorié sur HappyCow et les sites japonais, assez côté, il est un peu à l’écart du brouhaha de Kichijoji,  à l’étage d’une résidence. Ambiance propre mais froide… Et le problème, l’énorme problème, c’était le service. Même à Paris, je n’ai jamais été aussi mal servie ! Les plats étaient bof et les quantités riquiqui pour le prix et la serveuse (la patronne visiblement) n’aurait pas pu être plus désagréable et snob. Plusieurs assiettes ont volées sur la table, le pot de sucre pour le café jeté après l’avoir réclamé 2 fois… Il y avait d’autres commentaires dans ce sens sur les différents sites donc ce n’est visiblement pas un hasard… Bref, je ne recommande pas !

Autre déconvenue, le bistro « Organic Dining – Nic » à Yotsuya. Heureusement qu’on était en excellente compagnie, cela a fait oublié les prix hallucinants, le service lentissime (6 clients dans tout le resto et plus de 45mn pour avoir nos premières entrées) et la bouffe bof-bof…

Haaaaa…. Je suis bien française, je critique !! Mais bon, quand on est au Japon, où le service est toujours parfait, agréable et prévenant, tomber sur un restaurant aussi peu accueillant que ces deux là fait le même effet qu’une mouche dans la soupe. Le contraste avec les autres adresse est tellement brutal, on en est que moins tolérant…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Written by agnesm

2 Comments

Melanie

Bonjour
Article intéressant, nous sommes allés aussi au Japon plusieurs fois en mangeant vegan. Notre meilleur adresse à Tokyo reste itadaki zen, on vous le conseille fortement !
Vous pouvez voir nos photos de plats sur le blog :-)
Au passage, super blog !
Bonne continuation !

Reply
Anita V.

Bonjour,
Je suis VG a tendance VGL, j’habite au Japon et je connais des tonnes de petits restos VG ou d’autres sympas qui acceptent de changer qq petits trucs (oui ca aide de parler le japonais, j’avoue)
Tu me dis la prochaine fois que tu passes ;-)

Le sushi vg/vgl : « le potager » est a tomber !!!
Les ramen et curry au « T’s » sont mega celebres, la chef fait un tabac.

Je donne des cours de cuisine vg ici et j’utilise les produits japonais a ma facon.
Le kinako marie au chocolat c’est une tuerie. Faire son prpopre « dashi » bouillon n’est pas difficile si tu as du kombu et shikake deshydrate sous la main. Ca doit se trouver en France.
Bonne continuation, a bientot peut-etre.
Anita

Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

êtes-vous un robot ?!! *